Return to site

Sur le dos des plus pauvres

« Les personnes se targuant d’éthique se doivent de couper toute relation avec les entreprises qui financent l’injustice du changement climatique. » Archevêque Desmond Tutu, Afrique du Sud

Les centaines de millions de personnes ayant le moins contribué au changement climatique sont souvent les plus touchées par les conséquences de celui-ci. Les caisses de pension qui investissent dans le charbon, le pétrole et le gaz, intensifiant ainsi le changement climatique, le font donc sur le dos des plus pauvres. Coupant ainsi l’herbe sous les pieds au principe du pollueur – payeur. Car ce sont les gens qui vivent dans les pays en développement qui en paient les conséquences par :

  • la mise en danger de leur vie et de leur santé. Par exemple par la malaria et d’autres maladies tropicales qui se répandent dans des régions où elles n’existaient pas auparavant.
  • la perte de leur terre natale. Là où l’augmentation du niveau de la mer inonde les zones côtières, des familles sont obligées de quitter leur pays natal pour s’installer dans les quartiers pauvres des grandes villes. Beaucoup de grandes villes se trouvent près des côtes et ces familles vont bientôt devoir se déplacer de nouveau.
  • des coûts qui explosent pour l’infrastructure : des températures plus élevées entraînent plus d’évaporation et l’assèchement des sols. Là où l’eau auparavant suffisait, il faut maintenant des digues et des installations d’irrigation. Non seulement les réservoirs d’eau sont chers, mais ils sont aussi infestés de moustiques.

Les caisses de pension qui investissent dans les énergies fossiles omettent de parler de ces liens. Pourtant elles n’agissent pas avec leur propre argent, mais avec vos économies. Etes-vous d’accord avec le fait que l’argent de votre retraite soit investi dans des entreprises d’énergie fossile ? Si vous ne l’êtes pas, envoyez un message aux délégués qui représentent vos intérêts à la caisse de pension et décident de la stratégie d’investissement.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly