Return to site

La BNS doit agir sans délai :

le réseau mondial des banques centrales veut un tournant climatique dans les investissements de ses membres

La Banque nationale (BNS) est appelée à contribuer à la protection du climat avec ses quelque 800 milliards de réserves de devises placées à l'étranger. Le réseau mondial Network for Greening of the Financial System (NGFS), qui regroupe plus de 40 banques centrales et organes de surveillance des marchés financiers, vise à rendre les systèmes financiers des pays respectueux du climat. L'un des axes d'action pour les membres est de montrer l’exemple concernant leurs propres investissements financiers. La réallocation respectueuse du climat de leurs investissements est en demande. La BNS a été l'une des dernières banques centrales à rejoindre ce réseau mondial.

La BNS et la FINMA n'ont rejoint le Network for Greening of the Financial System, actif depuis décembre 2017, qu'en avril 2019. Avec le NGFS, plus de 40 banques centrales et organismes de surveillance des marchés financiers de leur pays souhaitent contribuer au développement de la gestion des risques climatiques dans le secteur financier. Les banques centrales des grands pays industrialisés sont déterminées à soutenir la mobilisation des flux financiers pour la transition vers une économie verte.

L'adhésion de la BNS à ce réseau est à l'avantage de la place financière et de l'économie. Les dommages causés par les catastrophes climatiques, qui deviendront de plus en plus fréquentes à l'avenir, menacent la stabilité du système financier, à l'instar de la crise financière de 2008. Le réseau mondial recommande des mesures préparatoires de gestion des risques, telles que des études et des tests de stress climatiques des places financières. Les nouvelles lignes directrices du NGFS exigent également que les banques centrales rendent leurs propres investissements durables et respectueux du climat.

Avec son poids en tant que huitième plus grand investisseur institutionnel mondial, la BNS dispose d'un levier considérable pour protéger l'humanité et la planète des catastrophes climatiques. “La BNS est maintenant appelée à remplir son devoir dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat", déclare Christian Lüthi, directeur de l’Alliance Climatique. "Les directives du NGFS stipulent que les banques centrales devraient donner l'exemple, abandonner leurs investissements dans les combustibles fossiles et investir dans l'économie verte”.

La BNS a investi environ 10 % de ses réserves totales, qui s'élèvent à quelque 800 milliards, à la bourse américaine. La part investie dans les autres pays industrialisés et les marchés émergents est inconnue. Mais même avec l'argent investi aux Etats-Unis, les émissions de CO2 de la Suisse sont doublées. La BNS investit dans des sociétés du charbon et des multinationales du pétrole et du gaz telles que Chevron, ExxonMobil, Shell et BP. Elle permet ainsi le développement et la production de nouveaux gisements et co-finance activement le réchauffement de la planète.

Réferences:

Lors de l'Assemblée générale du 27 avril 2018, l'Alliance Climatique appelle à un test de stress climatique et publie des recommandations concrètes sur la manière dont la stabilité du système financier et le climat pourraient être protégés.

NGFS, Network for Greening of the Financial System avec plus de 40 banques centrales. Ses membres (dont certains ont le statut d'observateurs) comprennent la Banque centrale européenne (BCE), la plupart des banques centrales et des organes de surveillance des marchés financiers des pays de l'UE, les banques centrales de Chine, du Canada et d'Australie, l'OCDE, la Banque mondiale, plusieurs banques de développement et l'Autorité européenne de surveillance des caisses de pension (EIOPA).

Network for Greening of the Financial System (NGFS), A Call for Action, Climate change as a source of financial risk, April 2019: Recommendation “Integrating sustainability factors into own portfolio-management, page 28: “..the NGFS encourages central banks to lead by example in their own operations. ...this includes integrating sustainability factors into the management of some at the portfolios at hand (own funds, … and reserves to the extent possible)

Contactez-nous pour plus d'informations : Sandro Leuenberger, sandro.leuenberger@klima-allianz.ch

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly