Return to site

L'accent reste mis sur la BNS qui nuit au climat

A ce jour, 135 personnalités et plus de 5 000 supporters lui ont demandé de prendre au sérieux les risques climatiques et de se retirer du charbon, du pétrole et du gaz naturel. Des politiciens et des experts financiers renommés, en collaboration avec l'Alliance climatique, lui recommandent d'investir dans le respect du climat et de soumettre la place financière suisse à un stress test climatique. Les médias en ont parlé : swissinfo, swissinfo international, NZZ, RTS, Le Temps, 24 heures, Tribune de Genève, Le Courrier et autres.

Mais la Banque nationale reste inflexible. Lors de l'Assemblée générale de la BNS, des militants ont ironisé sur l'ignorance fatale de ces grands banquiers. Ils devraient servir la population - au lieu de ça ils causent des dommages à l'échelle mondiale.

De nombreux actionnaires ont dû sourire à l'entrée de l'assemblée générale annuelle. Des directeurs de banque déguisés ont caricaturé l'aveuglement de la BNS face aux risques climatiques. «La bulle de carbone ? Pas de problème ! Oubliez les risques climatiques. CHF 20 milliards de pertes - et alors ?»

Au cours des trois premiers mois de cette année, la BNS a perdu sept milliards d'euros en investissements - les médias signalent la perte. Avec des investissements respectueux du climat, la BNS aurait gagné 20 milliards de plus au cours des trois dernières années ! C'est ce que montre une étude publiée mardi par les Artisans de la transition.

L'étude démontre que la BNS pourrait réduire massivement son empreinte en ne réaffectant qu'un pour cent de ses réserves de change, de l'ordre de 50% des émissions directes de CO2 dans toute la Suisse !
Aujourd'hui encore, la BNS, huitième investisseur public mondial, refuse de prendre le changement climatique au sérieux. Une chose est certaine : nous continuerons à travailler pour accroître la pression pour l'élimination progressive des investissements dans les énergies fossiles.

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly